Construction d’un Accueil de Loisirs Sans Hébergement – DAMPIERRE EN BURLY (45)

Commune de l’Est du Département du Loiret située à près de 12 kilomètres de Gien, Dampierre-en-Burly est rattachée au Canton d’Ouzouer-sur-Loire. Elle est également l’une des huit communes de la Communauté de Communes Val d’Or et Forêt et compte une population municipale de 1.243 habitants (INSEE – RP 2009).

Malgré la qualité des services mis à disposition de la population, l’accueil des 3-12 ans nécessite une intervention au regard de la demande croissante et du recours de la population aux structures collectives d’accueil. Même si les locaux ont été adaptés au fil du temps, l’évolution des usages et les opportunités de développement des activités ont suscité des interrogations sur les modalités d’amélioration de la réponse à la demande exprimée.

Le Maître d’Ouvrage a souhaité, par conséquent, adapter ses services publics, répondre à la demande et anticiper l’avenir, par la création de locaux destinés à la garderie péri-scolaire et à l’accueil de loisirs sans hébergement.

Ainsi est né le projet de reconstruction des locaux de l’accueil de loisirs sans hébergement de Dampierre-en-Burly. Ce lieu, dédié aux 3-12 ans, permettra à la Communauté de communes et à la Ville de disposer d’un nouvel équipement polyvalent, proposant aux familles une solution de garde des enfants hors des temps scolaires.

Sur un terrain situé à proximité immédiate du groupe scolaire et offrant une capacité d’accueil de 80 enfants, cet ensemble immobilier représente un besoin exprimé d’environ 705 m2 de surface de plancher. Il comprend également une salle multi-fonctionnelle de 50 m2.

Restructuration de l’école élémentaire Jules Lenormand – SAINT JEAN DE LA RUELLE (45)

L’école élémentaire Jules Lenormand est située Square Jules Ferry à
Saint Jean de la Ruelle (45).
Construite au cours des années 1930, l’école a subi relativement peu
d’évolution au cours du temps et son usage actuel fait apparaître des
besoins en termes de surfaces supplémentaires.
En effet, les conditions d’accueil ne sont plus remplies pour accueillir
convenablement tous les élèves demi-pensionnaires.
Par ailleurs, la salle polyvalente de l’école, démolie pour des raisons
de sécurité des personnes, doit être reconstruite pour assurer le
respect du programme de l’équipe pédagogique.

La mission a ainsi permis la programmation des éléments suivants :

  • l’extension des salles de restauration dans l’objectif d’accueillir 208 élèves,
  • la reconstruction d’une salle polyvalente modulable,
  • la reconstruction des locaux dédiés à la médecine et à la psychologie scolaire,
  • la mise en accessibilité des locaux,
  • la restructuration de l’entrée de l’école pour assurer sa visibilité depuis le domaine public.

Réhabilitation du Bâtiment C de l’ESCEM – TOURS (37)

Répartie sur deux campus, à TOURS et POITIERS, l’ESCEM
représente plus de 2.300 étudiants en cours de formation supérieure
au management.
Afin de proposer un outil de formation performant, elle doit disposer
de locaux qui répondent aux besoins de formation actuels. A cet
effet, et au regard des dispositions applicables en matière de
sécurité, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Touraine,
propriétaire de l’ensemble, doit réhabiliter, en partenariat avec
l’ESCEM, l’un des quatre bâtiments du site.
A l’appui d’un diagnostic détaillé, les objectifs fixés pour l’opération
sont les suivants :
– reclasser le bâtiment existant
– améliorer l’ergonomie des locaux
– embellir le cadre de vie des étudiants
– répondre aux exigences en matière de sécurité et d’accessibilité

Construction d’une demi-pension dans un lycée agricole – MONTOIRE SUR LE LOIR (41)

Afin d’envisager une mise aux normes de la cuisine et de
bénéficier de surfaces supplémentaires dans les parties
d’enseignement, la Région Centre, maître d’ouvrage du projet, a décidé de construire un bâtiment neuf destiné à l’accueil d’une demi-pension prévue pour 400 repas
par jour.

Cette construction, répondant aux critères environnementaux de
la Région Centre, permet ainsi de libérer la surface occupée
actuellement par la demi-pension et de la restructurer au profit
des fonctions pédagogiques et de la vie scolaire du Lycée agricole.

Construction d’une école maternelle et d’un pôle d’accueil – SAINT HILAIRE SAINT MESMIN (45)

L’objectif du projet réside dans le regroupement de l’école maternelle, du restaurant scolaire et des équipements sportifs.

L’opération a ainsi consisté en la construction, sur
une parcelle de 5.000 m2, d’une école maternelle de 4 classes
avec dortoirs, salle de motricité, pièces de travail, pièces de
services ainsi qu’un pôle d’accueil petite enfance.

Dans le cadre de sa politique environnementale, la ville de
SAINT HILAIRE SAINT MESMIN s’est fixée comme objectif la
réalisation d’un ensemble immobilier répondant aux normes
Bâtiment public Basse Consommation (avant l’application de la RT 2012). Le projet a d’ailleurs fait l’objet de la participation financière de la Région Centre à ce titre.

Réhabilitation de l’Accueil de Loisirs Sans Hébergement Jacques Prévert – LISSES (91)

Commune de l’Essonne située à quelques kilomètres d’Evry dans la
région naturelle du Hurepoix, la ville de Lisses compte près de 7.000
habitants. Depuis les trente dernières années, sa démographie a
connu une très forte croissance (population multipliée par 9,25 entre
1975 et 2008) notamment grâce à la construction de la ville nouvelle
d’Evry.
Face à ce contexte la Ville a, malgré tout, su préserver un caractère
de « village » dans le but d’y favoriser le cadre de vie des Lissois.
Dans l’objectif de garantir à sa jeune population des capacités
d’accueil suffisantes hors période scolaire et ainsi assurer une offre
de service la plus large possible, la Ville de Lisses a ainsi envisagé la
réhabilitation des locaux de l’ALSH comprenant notamment :
– un accueil maternel d’environ 600 m2,
– un accueil élémentaire d’environ 1.150 m2,
– une restauration d’environ 270 m2.
Les besoins exprimés pour cette opération concernent notamment :
– l’amélioration des conditions d’accueil des enfants,
– l’augmentation potentielle d’accueil du site,
– l’amélioration du confort des bâtiments (thermique,
acoustique, éclairage, …),
– la prise en considération des contraintes en matière
d’accessibilité,
– la mise aux normes des locaux de restauration notamment
par la prise en compte de la démarche HACCP.

Le projet sera mené en plusieurs phases et débutera par la restructuration lourde du pôle restauration.